À propos de nous

Ce site est développé et soutenu par Dre Barbara Farell, Pharm. D. et, Dre Cara Tannenbaum, spécialisée en gériatrie et leurs équipes de recherche de l’Institut de recherche Bruyère (Ottawa) et de l’Université de Montréal. Elles travaillent avec des personnes âgées et se préoccupent des risques associés aux médicaments au sein de cette population.

Notre vision et notre mission

Notre vision pour ce site internet est de partager et d’échanger des informations sur la déprescription et la recherche dans ce domaine, autant avec le public qu’avec les prestataires de soins de santé et les chercheurs.

Notre mission est d’offrir :

  1. Des outils qui permettront aux patients et aux prestataires de soins de contribuer à la déprescription.
  2. De l’information sur les initiatives et les projets de recherche dans le domaine de la déprescription au Canada, qu’ils soient en cours ou déjà terminés.
  3. Des liens avec des personnes à travers le monde qui s’intéressent à la déprescription.

« La réduction et l’arrêt sécuritaire des médicaments impliquent des efforts d’équipe »

Barbara et Cara

Notre équipe

Chercheuses

Barbara Farrell

Barbara Farrell

Pharmacienne, chercheuse

Dre Farrell est passionnée par la déprescription, particulièrement chez les aînés les plus frêles. En tant que pharmacienne à l’Hôpital de jour gériatrique de Bruyère, il lui arrive souvent de rencontrer des personnes âgées qui prennent plus de 20 médicaments par jour. En travaillant étroitement avec les médecins, avec une équipe interprofessionnelle, et en collaboration avec les patients et leurs familles, elle a réussi à réduire ou à arrêter la prise de médicaments de façon sécuritaire. Très souvent, ceci a aidé les patients à se sentir mieux, à être moins confus, moins fatigués et moins étourdis.

Dre Farrell est présentement chercheuse principale à l’Institut de recherche Bruyère et au Centre de recherche C.T. Lamont en soins de santé primaires. Elle est aussi professeure adjointe au Département de médecine familiale de l’Université d’Ottawa et professeure agrégée adjointe à l’École de pharmacie de l’Université de Waterloo. Elle est aussi membre de l’Ontario Pharmacy Evidence Network et cofondatrice du Réseau canadien pour la déprescription.

L’équipe de recherche de la Dre Farrell a mis au point une méthodologie rigoureuse pour l’élaboration des lignes directrices pour la déprescription fondées sur des données probantes et a développé une variété d’outils connexes qui sont maintenant utilisés dans le monde entier. Les lignes directrices et les outils ont été approuvés et appuyés par des organisations telles que le Collège des médecins de famille du Canada, l’Association des pharmaciens du Canada, Choisir avec soin, l’ACMTS, l’Institut canadien d’information sur la santé et l’Institute for Healthcare Improvement. La Dre Farrell poursuit ses recherches pour examiner la mise en œuvre et les effets de l’utilisation des lignes directrices pour la déprescription.

En 2011, Dre Farrell a reçu le prix « Pharmacienne de l’année » de l’Association des pharmaciens du Canada pour ses réalisations liées à l’éducation des pharmaciens, aux soins de santé axés sur le patient et à la recherche. En 2018, elle a reçu le prix « Accomplissement exceptionnel dans la recherche et le monde universitaire » de l’Association des pharmaciens de l’Ontario.

Cara Tannenbaum

Cara Tannenbaum

Gériatre, chercheuse

Dre Cara Tannenbaum est une leader dans la recherche gériatrique de pointe, sur le plan national et international. Professeure aux facultés de Médecine et de Pharmacie de l’Université de Montréal, elle est la première titulaire (depuis 2008) de la Chaire pharmaceutique Michel-Saucier, une chaire dotée en pharmacologie gériatrique, en santé et vieillissement. Elle a aussi été honorée par le prix Betty-Havens de l’application des connaissances en vieillissement des IRSC (2013) pour ses réalisations dans l’étude EMPOWER intitulée “Eliminating Medications through Patient Ownership of End Results”. Le dépliant EMPOWER qu’elle a conçu pour la réduction de la prise de benzodiazépines a depuis été traduit en 10 langues. En tant que chercheuse principale d’une subvention des IRSC – Partenariats pour l’amélioration du système de santé, elle a fondé le Réseau canadien pour la déprescription, qu’elle codirige actuellement, et poursuit ses travaux de recherche clinique liés à la déprescription en impliquant les patients, les pharmaciens et les prestataires de soins de santé à travers le Canada.

En 2015, elle a reçu le Prix Femmes de mérite en Santé de la Fondation du Y des femmes et a été nommée Directrice scientifique de l’Institut des femmes et des hommes des IRSC. Elle se consacre également à la pratique clinique en tant que gériatre, spécialiste de la santé des femmes et directrice de la Clinique de continence urinaire à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal, des activités qui inspirent sa vision et son programme de recherche axé sur le patient.

Personnel et étudiants

Partenaires

L’Institut de recherche Bruyère soutient les chercheurs qui contribuent à faire du réseau de la santé un système amélioré, plus adapté, et qui offre les meilleurs soins aux patients et aux familles. L’Institut de recherche Bruyère est fier de s’associer à Soins continus Bruyère, à l’Université d’Ottawa et à d’autres partenaires pour proposer des solutions afin d’améliorer la santé et les soins des Canadiennes et des Canadiens âgés et vulnérables. Les travaux de recherche de l’Institut sont principalement concentrés sur les données probantes, l’évaluation du système de santé, la mémoire et la démence, la gériatrie et la réadaptation, les soins primaires, les soins palliatifs et la santé mondiale.

L’Ontario Pharmacy Evidence Network (OPEN) est une équipe de chercheurs multidisciplinaires qui travaillent ensemble pour évaluer la qualité, les résultats et la valeur des services de gestion des médicaments fournis par les pharmaciens et autres professionnels de la santé. Nous favorisons l’application et l’échange de connaissances, renforçons les capacités en recherche sur la gestion des médicaments et répondons aux besoins des populations vulnérables de l’Ontario.

IUGM-MSC

 

L’Institut universitaire de gériatrie de Montréal (IUGM) est le chef de file au Québec dans les pratiques cliniques, les soins spécialisés, la promotion de la santé et le développement des connaissances sur le vieillissement et la santé des personnes âgées.

Son centre de recherche est reconnu comme le plus grand de la francophonie dans le domaine du vieillissement.  Il rassemble les activités d’un grand nombre d’équipes de recherche dans divers secteurs de la santé.

logo-cihr

 

Les Instituts de la recherche en santé du Canada ont été créés en 2000 en vertu de la Loi sur les IRSC et sont l’organisme du gouvernement du Canada chargé d’investir dans la recherche en santé.

Le mandat des IRSC est « d’exceller, selon les normes internationales reconnues d’excellence scientifique, dans la création de nouvelles connaissances et leur application en vue d’améliorer la santé de la population canadienne, d’offrir de meilleurs produits et services de santé et de renforcer le système de santé au Canada ».

« Une étude canadienne récente a montré qu’environ la moitié des personnes âgées prenant 5 médicaments ou plus avaient des effets secondaires nécessitant des traitements médicaux. »

Family Practice