Pharmacoéconomie gériatrique : la déprescription engendrerait des économies

Les autorités canadiennes se penchent attentivement sur l’innocuité des médicaments chez les personnes âgées et sur la croissance insoutenable des coûts associés aux médicaments. La pharmacoéconomie gériatrique est utilisée pour prendre en compte les coûts associés aux effets nocifs des médicaments, comme les cas de chutes et de fractures de la hanche associées aux benzodiazépines. Nous étudions les effets de la réaffectation des fonds associés au remboursement des médicaments inappropriés afin que des thérapies non pharmacologiques soient considérées, et visons à développer des solutions économiques et des analyses d’impact budgétaire.

Chercheurs coresponsables : Dre Cara Tannenbaum, Dr Vakaramoko Diaby, Dr Mathieu Boulin, Dr Steve Morgan, Dr Justin Turner

Contact : marie-eve.lavoie@criugm.qc.ca

Financement : Chaire Michel-Saucier en pharmacologie, santé et vieillissement à l’Université de Montréal

Publications :

  • Tannenbaum C, Diaby V, Singh D, Perreault S, Luc M, Vasiliadis HM. Sedative-hypnotic medicines and falls in community-dwelling older adults: a cost-effectiveness (decision-tree) analysis from a US Medicare perspective. Drugs Aging. 2015 Apr; 32(4) : 305-14. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25825121