Un essai clinique de déprescription chez les personnes âgées en collaboration avec le Réseau canadien de surveillance sentinelle en soins primaires

Alors que les personnes âgées poseront davantage de questions concernant les prescriptions potentiellement inappropriées, les prestataires de soins de santé seront appelés à discuter avec eux de l’arrêt ou de la réduction progressive de la prise de ces médicaments. Ils devront aussi être en mesure d’offrir des solutions thérapeutiques alternatives qui soient plus sécuritaires. Cet essai clinique contrôlé randomisé d’une durée de 6 mois sera réalisé dans différents établissements à travers le Canada qui offrent des soins primaires. Il évaluera l’efficacité des interventions de déprescription visant à réduire l’utilisation de médicaments potentiellement inappropriés chez les personnes âgées résidant dans la communauté.

Cette intervention impliquera les prestataires de soins et fera appel à des algorithmes de déprescription fondés sur des données probantes. Des stratégies de communication efficaces seront utilisées pour atteindre les objectifs de déprescription. Les dossiers médicaux électroniques du Réseau canadien de surveillance sentinelle en soins primaires seront consultés. Les résultats de l’étude seront annoncés en 2018.

Chercheurs coresponsables : Dre Cara Tannenbaum, Dr Richard Birtwhistle, Dr Justin Turner

Contact : marie-eve.lavoie@criugm.qc.ca