Essai D-PRESCRIBE – Mobiliser les forces de la triade médecin-pharmacien-patient

La réduction des prescriptions inappropriées chez les personnes âgées requiert une sensibilisation face aux effets nocifs des médicaments, autant chez les patients que chez les médecins et les pharmaciens. L’essai D-PRESCRIBE (pour Developing Pharmacist-led Research to Educate and Sensitize Community Residents to the Inappropriate prescription Burden in the Elderly) vise à assurer une suite à l’essai EMPOWER.

Ce nouvel essai évaluera les avantages liés à l’implication des pharmaciens dans la réduction des prescriptions inappropriées, qui aideront les patients et les prescripteurs dans ce processus. Les pharmaciens feront appel à des avis pharmaceutiques fondés sur des données probantes pour communiquer les effets nocifs de quatre classes de médicaments : les sédatifs hypnotiques, les médicaments oraux de la classe des sulfonylurées, les AINS et les antihistaminiques de première génération. Cet essai, qui est en cours, évaluera également la valeur ajoutée de cette intervention combinée comparativement aux résultats de l’essai EMPOWER. Les résultats de l’essai D-PRESCRIBE seront disponibles en 2017.

Chercheurs coresponsables : Philippe Martin, Dre Cara Tannenbaum, Dre Sara Ahmed, Dre Andrea Benedetti, Dre Robyn Tamblyn

Contact : marie-eve.lavoie@criugm.qc.ca

Financement : Instituts de recherche en santé du Canada

Publications :